Le kyste synovial

Qu’est ce qu’un kyste synovial du poignet ?

Il s’agit d’une tuméfaction (grosseur) d’origine synoviale dont le volume et variable et évolutif, souvent visible voire inesthétique.

Cette tuméfaction est appelée kyste arthrosynovial (tuméfaction à contenu liquidien d’origine synovial), elle est parfaitement bénigne.

Son apparition est le plus souvent spontanée sans traumatisme.

Cette masse est tendue, pas très mobile, elle  siège soit à la face dorsale du poignet soit à la face palmaire, pouvant occasionner des douleurs lors de certains mouvement ou appui avec un retentissement fonctionnel variables.

Attention au diagnostic différentiel, en effet ces douleurs sont peut-être en rapport avec  une autre pathologie (arthrose, ténosynovite) car les kystes du poignet sont fréquemment  asymptomatique.

Son évolution est imprévisible, près d’un kyste sur quatre disparaissent spontanément dans les 6 mois suivant leur apparition (25%). Il ne faut donc pas se précipiter pour consulter votre chirurgien.

Quel traitement ?

Un traitement n’est pas toujours nécessaire (si indolore et de petite taille).

Le traitement médical (ponction à l’aiguille suivie d’une injection de corticoïde) est très souvent décevant car les récidives sont très fréquentes.

Le traitement chirurgical est justifié dès lors que le kyste devient douloureux  et  inesthétique (très volumineux). L’intervention est réalisée en ambulatoire le plus souvent sous anesthésie loco-régionale chez l’adulte. Le traitement chirurgical consiste à ôter en totalité et minutieusement la tuméfaction et sa base d’implantation (ouverture minime de la capsule articulaire) pour limiter les risques de récidive (10% environ).

Suites de l'opératoion :

Le patient regagne son domicile avec un pansement compressif pour protéger sa cicatrice avec une écharpe de maintien. La mobilisation des doigts et du poignet est immédiate pour limiter le gonflement. Au moment de la levée du bloc (réveil du bras) il est conseillé de prendre les antalgiques prescrit par votre chirurgien. De façon général, les phénomènes douloureux sont modérés voir absent. Le pansement est laissé en place 10 jours. Il sera retiré ainsi que les fils par une infirmière au 11 ème jour. Passé ce délai, il est impératif de bien mobiliser son poignet et de masser sa cicatrice afin de récupérer rapidement toutes les amplitudes articulaires, en effet le geste chirurgical comporte une ouverture de la capsule articulaire qui en cicatrisant va se rétracter et occasionner une possible raideur.

La maladie de Dupuytren

Qu’est-ce que la maladie de Dupuytren ?

La maladie de Dupuytren est due à un épaississement de l’aponévrose palmaire de la paume et des doigts. Elle s’observe chez des personnes souffrant de maladies pouvant …

En savoir plus »